• " Un effacement " ( 117 )

    Ce dimanche soir ai pu parler au téléphone avec mon petit-fils et sa petite soeur ( qui sont tous deux enfants de ma fille cadette ), car lorsqu'ils sont chez leur père ils peuvent communiquer un peu avec nous.
    J'ai souvent un petit pincement au coeur en me souvenant qu'il y a eu un début de vie idéal pour ces deux petits, ils avaient papa/maman, ils vivaient dans une maison avec un jardin, dans un quartier très tranquille, et leurs parents avaient tout deux un emploi stable.
    Puis soudain ma fille cadette a quitté son mari pour le meilleur ami du couple et la vie de ces enfants s'est retrouvée bousculée.
    Désormais ils passent d'un logement à l'autre, le rythme étant souvent cassé par les séjours de ma fille cadette en HP, lorsqu'elle traverse une période plus difficile.

    « " Un effacement " ( 116 )" un effacement " ( 118 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :