• " Un effacement " ( 123 )

    Bon il y a eu un petit souci venu du fils de ma femme.
    Nous ne les voyons presque jamais, ce jeune couple et leur petite fille, dont ma femme est la grand mère.
    Et voilà qu'ils ont pris rendez vous depuis quelques jours pour passer demain. On les voit très peu et ma femme s'en est plaint. Elle m'a dit qu'ils voyaient chaque semaine les autres grands parents, et qu'elle n'osait pas leur en parler parcequ'aussitôt elle serait taxée de jalousie.
    Moi je lui ai dit que c'est à cause de mon existence qu'ils ne la voient pas plus, toujours cette mise à l'index inexpliquée mais fréquente de ma personne.
    Il y a la tondeuse que le fils doit récupérer.
    Mais soi-disant que la petite doit faire la sieste avant de venir.
    Bon, mais avant elle la faisait chez nous, comme ça nous pouvions bavarder pendant ce temps-là.
    En fait ils passent le midi et l'après midi chez les autres grands-parents et donc ne viendraient qu'une fois cette première visite terminée.
    Bon moi j'ai dit à ma femme : " Ils savent que je suis tout le temps isolé, seul, et quand ils passent c'est justement après avoir passé du temps chez d'autres, qui voient souvent du monde, et donc ne venir chez nous qu'en fin d'après midi. Moi je suis frustré de cela. "
    J'ai conseillé à ma femme de leur expliquer sans animosité et d'essayer de nous obtenir une visite plus normale, pas les miettes d'une visite chez d'autres. Pas une visite de seconds couteaux.

    En fait ce qui me gêne le plus dans toutes ces histoires, dans ces histoires qui nourrissent " Ingrid Absente ", c'est que tout cela vole bas, et que je suis fatigué de n'avoir à rencontrer ou à vivre que du pas bien élevé, du médiocre. Je suis toujours obligé de me baisser au niveau des autres, je voudrais fréquenter des gens avec qui me sentir à l'aise, des gens francs et frais.

    Le " flou" , les petites manoeuvres, les sentiments pauvres, l'égoîsme, le nombrilisme, la langue de bois, la pluie, le beau temps, les rétentions d'infos, les petites combines psychologiques, les petits profits,  j'en suis las.

    " Un effacement " (  123  )

    « " Un efffacement " ( 122 )" Un effacement " ( 124 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :