• " Un effacement " ( 129 )

    Nous sommes allés rencontrer nos deux petits enfants ( sur 3 ) chez leur père, à 200 km de chez nous.
    C’était prévu afin que nous puissions mettre au point un calendrier pour les recevoir chez nous pendant les vacances.
    Il est prévu pour commencer qu’ils viennent aux prochaines vacances pascales.
    Le père est mon ex-gendre, que ma fille cadette a abandonné pour le meilleur ami de son mari.
    Depuis, et ici ça se sait puisque c’est le sujet de ce texte, elle m’a rayé de la liste de ses fréquentations également.
    Sa sœur aînée en a fait autant.

     

    J'ai remarqué que ce mois-ci je vois enfin un peu de monde. Evidemment c'est à coup de déplacements, mais ça m'a fait plaisir, ma lutte contre l'isolement commence à porter ses fruits.
    J'ai vu récemment à Paris ma belle-fille, la fille de mon Ingrid défunte, j'ai vu récemment deux de mes petits-enfants et leur père. Ils vont passer ensuite, les deux petits, quelques jours à la maison. Puis en fin de mois je me rends passer un long week end chez ma vieille camarade de lycée, sur la côte normande.
    " Un effacement  "  (  129  )

    « " Un effacement " ( 128 )" Un effacement " ( 130 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :