• " Un effacement " ( 136 )

    Je me réveille, c'était hier, tellement sans envie de vivre que je me suis dit :

    "C'est ta dernière journée... "

    Et puis voilà que le lendemain ( aujourd'hui ) j'ai envie de vivre.

    J'ai pensé que j'étais, depuis ma naissance, tombé par erreur parmi ces gens, parmi LES gens et qu'il me faudrait errer pour finir par trouver ma place.
    En tous cas pour l'instant, à part auprès d'Ingrid, je n'ai de place nulle part et chez personne.
    " Un effacement " (  136  )

    « " Un effacement " ( 135 )" Un effacement " ( 137 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :