• " Un effacement " ( 162 )

    Le fils de ma femme s'enferre dans le problème créé par ses beaux parents.
    Il a écrit à sa mère que cela faisait dix ans qu'il tentait de me supporter mais que le déjeuner d'anniversaire avait été " la fois de trop ".
    C'est kafkaïen, cet homme a toujours été content de me voir, il me trouvait sympathique, plein de petits détails en témoignent, comment peut-on tout à coup virer la cutie comme il vient de le faire ?
    Il a écrit qu'il avait fait semblant de me trouver sympathique pour " sauver une relation mère-enfant ", mais qu'il n'en pouvait plus, et.c...
    Ces histoires sont choquantes, insupportables, surréalistes.
    Ce que j'en déduis ( à qui profite le crime ? ) c'est que ses beaux-parents ne supportent pas de partager la grand parentalité avec la petite fille ( dont ma femme est donc également grand mère ), ils nourrissent une sorte de jalousie qu'ils ne surmontent pas, et comme ils participent à l'achat de la maison des deux jeunes parents, ils ont un pouvoir sur eux et donc même sur le fils de ma femme, qui fait semblant d'être de leur avis me concernant.
    Le résultat est qu'il semble que tous quatre aient décidé de priver, en punition, la petite fille ( deux ans ) de sa grand-mère ( ma femme ), puisqu'elle continue à rester unie avec moi contre leurs attaques sur ma personne. ( Dont je n'ai que les échos, rien de direct ne m'ayant été adressé ).
    Encore une histoire à la con dont je fais les frais.

    " Un effacement "  ( 162 )

    « " Un effacement " ( 161 )" Un effacement " ( 163 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :