• " Un effacement " ( 174 )

    Je ne sais pas pourquoi ça m'est venu d'un coup : la toute dernière fois que j'ai vu ma fille ainée c'était le 21 septembre 2016, au cimetière où Ingrid ma compagne décédée repose.
    Depuis, plus jamais un seul contact.
    Quant à ma fille cadette, je l'ai revue cet été, mais elle a été odieuse avec moi, et donc je crois que c'est râpé aussi pour notre relation.
    Elles ont fait cesser cette relation sans que j'en sache la moindre raison, je ne le saurai peut être jamais et je ne les reverrai peut être jamais.
    Voilà ce que je pressens.
    La vie parfois est rendue difficile par des gens qui ont des attitudes étranges, anormales, radicales, bizarres.
    C'est une croix que je porte et elle est très lourde à traîner.
    Depuis, ma femme a eu son fils, le cousin de mes filles, qui s'y est mis.
    On se demande ce que ces gens-là ont dans la tête.
    Tous les trois ont eu un parent déficient : l'ex de ma femme, le père de son fils, était le frère de mon ex à moi, et leur famille a toujours été composée d'êtres anormaux sur le plan psychologique, très problèmatiques, peu fiables, aux réactions dingos, et il semblerait que cela se soit transmis à la génération suivante, malgré que ma femme et moi ayions fait des efforts pendant toute leur enfance et leur adolescence pour qu'ils s'en sortent.

    " Un effacement "  (  174  )

    « " Un effacement " ( 173 )" Un effacement " ( 175 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :