• " Un effacement " ( 185 )

    Bon, je t’ai raconté un peu où j’en suis question activités artistiques. Maintenant je vais te raconter du désagréable qui m’est arrivé, vais essayer de ne pas m’apesantir. Quand j’ai eu mes filles dans les années quatre vingt, j’étais un « papa gâteau « , comme on disait à l’époque, j’ai adoré m’occuper d’elles comme bébés, puis comme petites filles, d’autant plus qu’en maternelle je les ai eues toutes deux en classe et que ce fut pour moi un bonheur. Ensuite j’ai continué à être un papa sentimental et chaleureux. Mais je n’ai pas pensé que la maladie très grave de leur mère ( à cause de laquelle j’ai du divorcer ) les avait atteintes ( une forme aigue de bi-polarité ), et qu’elle faisait son chemin à mon insu, jusqu’à ce que, depuis un an, elles décident ( ou ne décident pas ? ) tout à coup de ne plus jamais m’adresser la parole, de ne plus me voir. Tout ceci en même temps qu’elles quittaient toutes deux ( les deux sœurs ) leur compagnon respectif de longue date, et ceci soudainement. L’ainée a un petit garçon que je n’ai quasiment jamais vu, l’autre la cadette, heureusement je suis en termes courtois avec mon ex-gendre ( elle l’a largué soudain pour aller vivre avec le meilleur ami du couple ) comme ça je peux faire mon grand-père avec ses deux enfants. En fait ces « dérèglements mentaux « ( la bipolarité à un degré très élevé ), ça a l’air d’être une maladie de famille, car figure toi que leur cousin germain, qui n’est autre que le fils de ma femme, a décidé tout à coup, il y a un trimestre, que sa mère ne verrait plus sa petite fille, à laquelle nous étions également attachés. Le fils de ma femme est le cousin germain de mes filles car autrefois, ma femme était mariée avec le frère de mon épouse d’alors, le frère de la mère de mes filles, mon ex beau frère si tu préfères. Ma femme et moi étions les « pièces rapportées « d’une famille qui s’est révélée toxique petit à petit et désormais ni elle ni moi n’avons possibilité de voir notre progéniture. Bon c’est long alors je reprendrai demain. J’espère ne pas t’avoir dégoûtée avec ces bad news….
    " Un effacement " (  185  )
     

    « " Un effacement " ( 184 ) " Un effacement " ( 186 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :