• " Un effacement " ( 203 )

    Bon aujourd'hui sale journée, j'ai été pris du vertige de la Grande Solitude, du Grand Isolement, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps.
    Comme avant : pas de messages, pas de visite, pas d'invitation, pas de coup de téléphone, pas de mail, et.c
    Cependant il y a eu les deux petits trois/quatre jours chez nous et puis voilà que ma femme elle travaille de 13 h à 21h30, c'est pas terrible, ça fait des journées où l'on ressent le poids de l'oubli de soi par l'humanité entière.
    Il me faut parfois du courage pour supporter cette situation de quarantaine, d'isolement, d'oubli par celles et ceux que l'on croyait " proches ".
    Je n'ai plus que ma femme pour me rappeler qu'il existe autre personne que moi sur cette planète. Va falloir que je me secoue un peu, car je ne compte sur personne pour me remonter le moral. Nous sommes à une époque où il est bon de se plaindre de maltraitances souvent imaginaires mais jamais de se voir mis au rencart par les autres, je ne sais pourquoi ça la fout mal, les gens s'éloignent d'autant plus . Ca doit leur faire peur.

    " Un effacement "  (  203 )

    « " Un effacement " ( 202 )" Un effacement " ( 204 ) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :